Points des maisons
FER : 144 points
EMERAUDE : 25 points
RUBIS : 53 points
CRISTAL : 125 points
SAPHIR : 95 points
ENSEIGNANTS : 95 points
PERSONNEL : 25 points
FANTÔMES : 0 points

Voter pour nous



SUJET PRD
SUJET BAZZART
Contexte
RSS
RSS




Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
DIRECTEUR
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 235
Lettre reçue le : 18/01/2014
Localisation : Quelque part dans le château

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE: Vide
PETITES CHOSES A SAVOIR:
LIENS:

Parchemin rédigé par Elris, Lun 12 Jan - 21:07


❝ PARCE QU'IL FAUT PARFOIS ECOUTER LES ANCIENS
• pour comprendre le futur •

 
Il fut un temps où les sorciers à baguette vivaient en parfaite harmonie avec le monde humain, une époque glorieuse, riche en événements et particulièrement incroyable. Puis elle prit fin, comme toutes les bonnes choses. Éradiquant de la planète une race magique âgée de plusieurs millénaires. Le monde se releva, oublia, puis découvrit une nouvelle race d’êtres magiques. Des sor’cières. Maîtrisant la magie élémentaire et un don qui leur était propre. Fait marquant, seules les femmes développaient la magie. Une magie terrible, destructrice, qui leur imposait même une nature inconsciente pour leur reste de leur vie. Une magie incroyable qui s’imposait à la sor’cière le jour de ses premières règles. Une magie qui changea leur vie, et celle de millions de citoyens. Attisant la haine et les vieilles rancœurs d’il y a des années. Une protection leur était désormais nécessaire. Corrélé à ces « naissances » magiques, à chaque sor’cière, partout dans le monde, un Combattant était destiné. Chaque jeune sor’cière qui était appelée à la magie donnait naissance à un Combattant. Un homme qui serait destiné à la protéger, au péril de sa vie. Un homme forgé dans l’acier, ayant pour seul et unique but : protéger la sor’cière à laquelle il sera lié. Pour cela, Bellarosa naquit.

Ecole prestigieuse de magie, elle regroupe quatre famille de sor’cières, Saphir – pour la magie élémentaire de l’eau, Emeraude – pour la terre, Rubis – pour le feu et Cristal – pour l’air. Quatre familles, quatre « types » de sor’cières et surtout des personnalités totalement différentes. Sur le campus, dans un bâtiment voisin, des combattants s’entrainent au métier le plus difficile de tous : protéger des êtres ne voulant pas forcément être protégés. Ils s’entrainent, apprennent tout ce qu’ils peuvent sur les consœurs, appréhendant, fantasmant, le jour où ils passeront les rituels sacrés leur permettant d’être liés, soudés, à jamais à une seule sor’cière.

Et alors que ce phénomène de protection ne touchait que les hommes, depuis peu, des femmes – très peu nombreuses – vinrent à l’école, portant au poignet le tatouage habituellement réservé aux hommes. Rumeurs, questions, doutes, prirent place au sein de l’école et des esprits, qu’est-ce donc ? Que se passait-il ? Pourtant, malgré les questions, tous finirent par accepter ce phénomène et prirent l’habitude de voir des femmes manier des armes – parfois de manière plus dangereuse que les hommes.

Pendant ce temps, le monde humain s’agitait. Certains acceptaient parfaitement de cohabiter avec des êtres magiques. Après tout, cela faisait des années que Harry Potter et Lord Voldemort avaient été oubliés mais ils avaient existé. D’autres pourtant, n’étaient pas du même avis. Depuis peu, attentas, kidnapping, meurtres et viols envers les sor’cières se font de plus nombreux. Bellarosa finira par fermer ses portes, les sor’cières sont déjà privées de voyages scolaires par manque de Combattants pour les protéger et trop peu ont atteints le Choix qui stabilise leur pouvoir, les rendant dangereuses et instables. Elles sont trop peu nombreuses à pouvoir sortir parmi les humains sans risquer de les tuer. Ainsi, elles restent à l’école, appréhendant le monde humain. Mais l’école ne se laisse pas faire et depuis peu, des rumeurs, des actes et beaucoup de magie interdite ont pris place dans les couloirs. Quelque chose arrive. Quelque chose se prépare. Les cinq Dragons de l’école et leurs dragonniers redoutent le pire. Etres magiques, contrôlant les flux de pouvoirs de l’école, ils ressentent quelque chose. Quelque chose de mauvais. De très mauvais. Et vous, prendrez-vous le risque d’apprendre à maîtriser vos pouvoirs ?



Revenir en haut Aller en bas

Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Le Contexte du RPG
» Contexte

 ::  :: Contexte-