Points des maisons
FER : 144 points
EMERAUDE : 25 points
RUBIS : 53 points
CRISTAL : 125 points
SAPHIR : 95 points
ENSEIGNANTS : 95 points
PERSONNEL : 25 points
FANTÔMES : 0 points

Voter pour nous



SUJET PRD
SUJET BAZZART
Leopoldine C. Odgen - I hate everything
RSS
RSS




Leopoldine C. Odgen - I hate everything

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 218
Lettre reçue le : 10/07/2014
Age : 23
Localisation : Dans sa tour d'ivoire en train de dessiner !

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE:
PETITES CHOSES A SAVOIR: ❖ Mon vrai nom est Delanay. ❖ J'ai choisit de m'appeler Odgen ❖ Je ne sais pas qui sont mes vrais parents et je n'ai jamais cherché à le savoir. ❖ Je vis à Bellarosa, que je considère comme ma nouvelle famille. ❖ Je suis fasciné par les combattants, par les hommes en général en fait. J'en suis presque jalouse ❖ Un jour je serais créatrice de mode ou artiste peintre.
LIENS: Peter Peakes : lié à lui, il est mon combattant

Parchemin rédigé par Leopoldine C. Odgen, Jeu 10 Juil - 22:22




je découvre mon don
ET DANS LES TÉNÈBRES BRILLE UNE LUMIÈRE, UN ESPOIR...
ils ont dit que j'étais une sor'cière




Mes parents m'ont baptisés Léopoldine Céleste & j'ai dû porter leur nom , Delanay avant de choisir de m'appeler Odgen . Mais habituellement, on m'appelle plutôt Léo J'ai eu mes premières règles à l'âge de 12 ans, j'ai détesté ça et maintenant j'en ai 17. Ce fameux jour j'ai découvert que je n'étais pas celle que je croyais, que je possédais un don, fabuleux mais tellement terrifiant. On m'a dit que j'étais une Sor'cière. Mais moi j'vous dit que je suis plutôt indépendante, méprisante, persévérante, arrogante, égoïste, forte. J'suis juste humaine, rien de plus. Mon familier est une Once (ou panthère des neiges).



MAIS J'AI BEAU DIRE Y A DES TRUCS BIZARRES QUI SE SONT PASSÉS,
j'crois devenir folle.


Officiellement Née dans une famille a la qualité modeste, elle appréciait ses parents, mais sans réelle affection. Elle haïssait son grand-frère d'être un homme, même si celui-ci lui disait que ce n'était pas de sa faute. Elle a vécu une enfance très mouvementée bien que cette famille anglaise, n'était pas du genre à bouger. Non en fait, Léopoldine puisque c'est ainsi qu'on l'appela, adorait courir, crapahuter dans les arbres, nager et faire tout ce que son corps lui permettait. Les blessures, elle pleurait pour la douleur pendant quelques temps, mais retourner jouer quelques minutes après. Au fur et à mesure, ces blessures ne lui firent plus chaud ni froid.

Pendant toute son enfance, ses parents ont été des personnes très aimantes qui lui donnait autant d'amour que c'est possible. Mais le problème de Léo est qu'elle n'aimait pas beaucoup de choses en général. Pas forcément chochotte, mais on pouvait souvent l'entendre dire « j'aime pas ! » d'un ton brut, sans appel. Ce que ces parents n'appréciaient pas. Bien souvent ils lui criaient dessus lorsqu'elle osait prononcer ces mots et comme un défi elle recommençait.

Durant la nuit, il arrivait à Léo de penser qu'elle venait d'une famille de nymphe ou de tout autre créature magique étrange, car elle était certaine qu'elle ne pouvait appartenir à la famille Delaney. Pourquoi me direz-vous ? Vous savez comment sont les enfants, ils inventent toute sorte de choses, mais cela lui permettait de survivre, de penser qu'elle serait bien plus importante que le reste du monde, qu'elle serait meilleure que les Delaney, son frère et ses parents. Elle voulait être importante, que tout le monde la voit, qu'elle soit spéciale.

C'est donc sur cette pensée, que Léopoldine grandit, en ne voulant pas être comme les autres, en étant différente. Une nuit ou plutôt un matin lorsque l'alouette n'a pas encore chanté, la jeune fille alors âgée de douze ans, se réveilla par une étrange lumière blanche. Elle en a eu très peur, mais totalement stupéfaite, elle n'a rien fait, ni cri, ni mouvement. Mais Léopoldine savait qu'elle devait en parler à quelqu'un. Elle est partie voir ses parents pour leur montrer sa main qui luisait. Elle n'a même pas fait attention à ses règles, elle s'en fichait, même si elle a haït plus tard le fait de les avoir. Sa mère n'a pas tout de suite compris ce qui se passait, mais se souvenant d'une ancienne légende, elle lui a ouvert un livre sous les yeux, pour que sa fille tente peut-être de comprendre ce phénomène.  

Quelques jours plus tard, elle reçut une lettre en lui expliquant qu'il existait une école pour les sor'cière comme on les appelait. Ses parents ont arrêté de la considérer comme si elle était leur progéniture et voyant leur fille devenir un être étrange, ils lui ont annoncé qu'elle avait été adoptée. Léopoldine n'en a pas été vraiment surprise, mais elle a ressenti un peu de tristesse. Même si elle n'était pas forcément très proche de ses parents, c'était tout de même ceux qui l'avaient élevé. Au fond pourtant la jeune fille savait qu'elle ne vivrait maintenant plus que pour Bellarosa, son nouveau foyer.

Lorsqu'elle est arrivée à Bellarosa, on lui a demandé son nom, comme c'était totalement normal. On l'a appelé Léopoldine Céleste Delanay, mais elle a répondu d'un ton sec que ce n'était plus Delanay, mais Odgen. À quoi cela servait d'utiliser le nom de sa famille adoptive qui l'avait en quelque sorte renier ? Elle aurait peut-être dû chercher ses véritables parents, mais elle avait bien trop peur de qui cela pouvait être. D'autant que si elle ne rêvait plus d'appartenir à une famille magique, ses rêves de petite fille la hantait toujours. Indépendante, elle serait. C'est ce qu'elle décida en devant un être à part entière Léopoldine Odgen.

Cela fait cinq que Leopoldine s'est retrouvé à Bellarosa. La vie semble normale pour une sor'cière, mais elle a eu beaucoup de mal à s'y habituer sans le montrer. Bien que peu solitaire, Léo a découvert son endroit rêvé pour dessiner. Elle a toujours aimé le dessin, mais peut-être est-ce pour faire passer ses émotions qu'elle dessine, afin d'oublier la traîtrise de ses parents et le bouleversement dans sa vie. Léopoldine savait qu'elle était étrange, elle l'avait accepté depuis qu'elle savait réfléchir. Mais parler de son état-d'âme n'est pas quelque chose de coutumier chez elle, c'est pourquoi cette anecdote retrace sa découverte des combattants à côté.
Elle dessinait tout en haut d'une tour, où elle n'aurait pas forcément dû aller. Le paysage s'étendait devant elle, mais ce n'était pas ce qu'elle gribouillait. Léopoldine regarda le ciel, d'une si grande beauté qu'on pourrait en être jaloux. Première année qu'elle était là, au fond c'était encore une petite nouvelle sans défense. Son regard se perdit sur le manoir qui se trouvait non loin de là, celui des combattants. Elle n'en avait encore jamais vu pour le moment, mais elle voulait voir ça. Comme une prière au ciel, son voeu fut exaucé lorsque deux combattants, sans doute amis, sortirent de là pour s'entraîner. Elle les observa du coin de l'oeil. Son coeur était rempli de jalousie à leur égard, mais en même temps de fierté, de curiosité et de fascination de les voir ainsi. Oui il s'agissait plus des sentiments positifs, car elle se disait finalement que elle aussi pourrait apprendre les techniques de combats et puis elle valait mieux qu'eux. Mais imaginez une gamine de douze ans qui ne peut être que fasciner devant ces muscles qui se mettent en mouvement pour s'affronter. Le soleil tombait de plus en plus vite. Deux heures avaient passé. Les combattants s'en allèrent et Léopoldine resta là en pensant sérieusement qu'un jour elle serait lié à l'un d'eux.

Le familier qui la choisit était une panthère des neiges. Sans doute est-ce étrange qu'une panthère de ce genre que l'on trouve particulièrement en Chine se retrouve à Bellarosa lié à Léopoldine. En fait c'est lors de sa troisième année qu'elle se lia avec lui. Elle l'a trouvé dans un cirque. Il avait été entraîné pour faire des sauts avec les autres félins. Léo n'était pas très adepte de ce genre de spectacle, mais on l'y avait traîné de force. Alors qu'il faisait son numéro, assit tranquillement sur un plot. Bédros, puisqu'il s'appelait ainsi sentit venir en lui une attirance forte vers la jeune demoiselle aux cheveux courts. Celle-ci l'observait déjà et des images flous commencèrent à se faire sentir dans la tête des deux êtres. Soudain, les yeux de Bédros changèrent pour un bleu ciel, symbole des familiers. Léopoldine connaissait cette pratique courante chez les sor'cières et les combattants. À la fin du spectacle, elle alla voir le directeur. Après une discussion très mouvementée et quelques morsures de la part de Bédros, il laissa partir sa panthère des neiges, en maudissant la jeune demoiselle. Mais celle-ci s'en fichait, les malédictions elle pouvait s'en débarrasser en un claquement de doigt.

La liaison avec son combattant s'est fait presque en lui tombant dessus, littéralement. Léopoldine pensait que cette chose étrange arriverait dans très longtemps, ou n'arriverait tout simplement jamais. Il s'agissait d'un combattant à peine plus âgé qu'elle, qui venait de prêter serment et avait d'ans l'idée de trouver une incroyable sor'cière. Léopoldine le connaissait brièvement, puisqu'on racontait qu'il tentait de se rapprocher de ses « soeurs ». La jeune fille alors âgée de 15 ans, là où l'autre en avait 16, ne voulait pas qu'il s'approche d'elle. Mais le destin semblait en avoir décidé autrement. Alors qu'elle se rendait dans le parc, afin de dessiner, elle aperçut, le jeune homme appelé Peter Peakes, devant l'une des entrées en train sûrement d'attendre l'une d'entre elles. Léopoldine, fière comme toujours le carnet dans les mains, tenta de passer devant lui sans rien dire, mais le jeune combattant en avait décidé autrement. Il lui saisit le bras, lança une blague étrange que la blonde ne comprit pas et tandis que celle-ci essayait de se débarrasser de lui, elle glissa. Il tomba aussi, lorsqu'elle tenta de se rattraper à lui. Léo entendit la voix de Peter qui s'excusait de l'avoir fait tomber, bien que cela ne soit pas totalement de sa faute, mais elle ressentit quelque chose de bien nouveau en elle. Léopoldine poussa un cri, de mépris et de haine du style "non mais ce n'est pas possible ! Pas toi !". Elle avait compris qu'ils étaient liés à présent et le regard du combattant lui montrait qu'il l'avait sentit aussi. Toujours sur elle, il sourit, sortis une nouvelle blague incompréhensible, se releva avant que Léopoldine ne le pousse. Il ne proposa pas de l'aider, voyant qu'elle n'en voudrait pas de son aide. La jeune fille se tourna vers lui, un regard assuré, puis énervée d'être tombé sur un balourd, maladroit, elle tourna les talons et retourna dans le parc pour dessiner.

Après cette aventure, où elle se retrouva lié à Peter, ce dernier ne cessa pas de la suivre, cherchant à comprendre cette liaison, mais également à savoir comment fonctionnait Léopoldine. Et il avait décidé de la comprendre en regardant ce qu'elle faisait quand elle était toute seule. Un jour alors qu'elle était partie nager, il prit le carnet qu'elle avait laissé sur le bord avec ses vêtements. Il observa les dessins, qu'il trouva magnifiques. Léopoldine, elle n'approuva pas une seconde qu'il rentre dans son intimité de cette manière, comme si être dans sa tête n'était pas suffisant. La gifle partie toute seule. Peter ne réagit pas violemment bien qu'il se contrôla pour ne pas se jeter sur elle et la mettre à terre. Après qu'elle se soit calmée, Peter demanda pourquoi elle ne montrait jamais ses dessins aux autres. Elle répondu violemment comme quoi elle voulait avoir son jardin privé, son chez soi. Ce dernier lui promit alors de ne plus regarder, jusqu'à ce qu'elle lui montre de son propre chef. Il voulait se faire apprécier de sa sor'cière, comprenant que ce ne serait pas une mince affaire. Il voyait tout le mépris qu'elle avait pour les autres et pour lui également. Mais il eut un petit rictus, qu'il prit pour un sourire de Léopoldine, en lui disant qu'un jour les choses seraient différentes.



J'VOUDRAIS BRILLER COMME UNE ETOILE MAIS J'AI PEUR QU'ON ME
perde de vue si jamais le ciel se voile



Léopoldine est une jeune fille très indépendante. Elle n'a jamais aimé être attachée à quelqu'un par importe le lien, que ce soit le sang ou la parenté. La demoiselle pense qu'éprouver de l'affection pour quelqu'un est une faiblesse qu'elle ne veut pas ressentir. Car elle se doit d'être forte, physiquement et mentalement. C'est ainsi qu'elle a toujours vécu depuis son plus jeune âge. Elle a beaucoup de mépris pour les autres, qu'elle trouve minable, pitoyable et faible. De ce fait elle possède beaucoup d'amour propre et aime à être toujours présentable, une qualité qu'on peut lui accorder. Malgré tout elle aime son originalité et se fiche un peu de ce qui se dit sur elle. D'un caractère persévérant et égoïste, elle cherche absolument à avoir ce qu'elle veut. Elle est capable également de bailler lorsqu'on se confie à elle, ce qui peut en agacer certain. C'est sûrement cette particularité qui peut la rendre irrespectueuse, arrogante et méchante lorsqu'on la dérange trop abruptement dans ses réflexions. Mais elle peut ne pas être totalement désagréable à des moments, être même plutôt amicale, mais cela pendant une durée limitée. Même si elle est dominée par ses émotions et qu'elle pense surtout à assouvir ses besoins à elle, c'est une ''poète'' dans l'âme si on veut qui aime bien discuter tranquillement parfois. Léopoldine possède un certain sens de l'auto-dérision si elle en est à l'initiative. Elle peut être parfois comique, faire rire par-ci ou par là, mais elle n'est pas tellement sociable sans être vraiment très timide.

Au niveau physique, ce sera très bref. Léopoldine est presque une vraie femme et pourtant on pourrait parfois la confondre avec un garçon. Elle aime porter les cheveux courts depuis qu'elle est toute petite, car elle trouve ça plus facile pour courir. D'autant qu'elle n'aimerait pas devoir les attacher. Elle a un physique très peu féminin et on lui dirait presque qu'elle ressemble à une planche à pain. Peu de poitrine, bien que celle-ci se développe au fur et à mesure que son dix-huitième anniversaire approche, de même que ces formes. Léo pourtant aurait adoré rester avec ce physique de garçon. Elle a toujours voulu être un garçon et en veut énormément aux hommes d'être ce qu'ils sont. 

En ce qui concerne ses hobbies et ses habitudes, Léo est une adepte de la peinture (à la bombe principalement). Elle adore visiter des musées ou des galeries d'art ou tout simplement se mettre en haut d'une tour ou personne ne la gênera pour dessiner. Jamais personne n'a vu ses dessins et rare sont ceux qui savent qu'elle peint. Elle aime également beaucoup la mode et se plaît à créer, coudre des vêtements qu'elles portent couramment. Parfois elle en fait pour les autres, mais c'est tout de même rare. En ce qui concerne le sport, elle adore nager. Comme elle n'est pas obligée de porter un bonnet hideux, ses cheveux étant déjà court, elle sent encore mieux le contact de l'eau sur sa peau. Son ambition dans la vie est de devenir artiste, soit créatrice de mode soit peintre, mais elle sait qu'elle finira sans doute comme n'importe qui. Et elle ne peut pas se le permettre.




j'suis derrière l'écran


YOPLA ; moi c'est Nevada ou Ladybiirds ou tout simplement Nevena ; j'ai 18 PRINTEMPS (bientôt 19) & un cerveau ramoli en plus. J'ai aussi uncoup de cœur pour le contexte et le design . En fait je suis arrivée par l'intérêt qu'une amie avait pour ce forum. J'le connaissais de PRD apparemment. Oh et puis j'vous aime fort, la preuve j'ai fais l'élève sage j'ai lu le règlement, "Le code du règlement est qu'il n'y en a pas."


(c) MEI SUR APPLE SPRING

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 529
Lettre reçue le : 02/07/2014
Age : 47

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE: Chocogrenouille
PETITES CHOSES A SAVOIR: Professeur d'armement.
LIENS: cf. fiche

Parchemin rédigé par D. Cináed Dawlish, Jeu 10 Juil - 22:37

Bienvenue   

Elle a l'air d'avoir un sacré caractère, cette demoiselle Pressée de voir ce qu'elle va donner en jeu! Si tu as la moindre question ou le moindre souci, n'hésite pas à contacter le staff   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Parchemin rédigé par Invité, Jeu 10 Juil - 23:39
Bienvenue :hug:

Oh mon dieu elle a un caractère de malade il nous faudra un lien de la mort qui tue What a Face
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 218
Lettre reçue le : 10/07/2014
Age : 23
Localisation : Dans sa tour d'ivoire en train de dessiner !

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE:
PETITES CHOSES A SAVOIR: ❖ Mon vrai nom est Delanay. ❖ J'ai choisit de m'appeler Odgen ❖ Je ne sais pas qui sont mes vrais parents et je n'ai jamais cherché à le savoir. ❖ Je vis à Bellarosa, que je considère comme ma nouvelle famille. ❖ Je suis fasciné par les combattants, par les hommes en général en fait. J'en suis presque jalouse ❖ Un jour je serais créatrice de mode ou artiste peintre.
LIENS: Peter Peakes : lié à lui, il est mon combattant

Parchemin rédigé par Leopoldine C. Odgen, Ven 11 Juil - 9:59
Merci beaucoup à vous deux  :hug: 

Je suis heureuse que l'esquisse de mon personnage plaise déjà ^^ et j'ai hâte de pouvoir le jouer en rp.

Eléa : (déjà sympa le prénom) oui évidemment on pourra avoir un lien  

édit : oui j'aurais des questions au niveau des combattants et de la liaison avec les sor'cières
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 529
Lettre reçue le : 02/07/2014
Age : 47

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE: Chocogrenouille
PETITES CHOSES A SAVOIR: Professeur d'armement.
LIENS: cf. fiche

Parchemin rédigé par D. Cináed Dawlish, Ven 11 Juil - 13:16

Tu peux les poser ici ou envoyer un MP à un membre du staff, on sera ravies de t'aider  :luv: 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 218
Lettre reçue le : 10/07/2014
Age : 23
Localisation : Dans sa tour d'ivoire en train de dessiner !

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE:
PETITES CHOSES A SAVOIR: ❖ Mon vrai nom est Delanay. ❖ J'ai choisit de m'appeler Odgen ❖ Je ne sais pas qui sont mes vrais parents et je n'ai jamais cherché à le savoir. ❖ Je vis à Bellarosa, que je considère comme ma nouvelle famille. ❖ Je suis fasciné par les combattants, par les hommes en général en fait. J'en suis presque jalouse ❖ Un jour je serais créatrice de mode ou artiste peintre.
LIENS: Peter Peakes : lié à lui, il est mon combattant

Parchemin rédigé par Leopoldine C. Odgen, Ven 11 Juil - 14:41
Finalement j'ai fait comme je le sentais ^^ Si quelque chose ne va pas je pourrais modifier  :blush: 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 529
Lettre reçue le : 02/07/2014
Age : 47

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE: Chocogrenouille
PETITES CHOSES A SAVOIR: Professeur d'armement.
LIENS: cf. fiche

Parchemin rédigé par D. Cináed Dawlish, Ven 11 Juil - 21:36

Alors même si c'est bon dans l'ensemble, il faudrait que tu corriges les fautes et que tu modifies deux petites choses avant qu'on puisse te valider :peace: Le lien télépathique entre un combattant et une sor'cière ne vient que bien après la Liaison, c'est quelque chose qui se développe sur le long terme et se travaille. Quant au fait de ressentir les émotions de l'autre, ça ne concerne que le combattant, pas la sor'cière : Léopoldine ne peut donc pas ressentir l'effet de sa gifle


Désolée mais, après ça, ce sera bon   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 218
Lettre reçue le : 10/07/2014
Age : 23
Localisation : Dans sa tour d'ivoire en train de dessiner !

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE:
PETITES CHOSES A SAVOIR: ❖ Mon vrai nom est Delanay. ❖ J'ai choisit de m'appeler Odgen ❖ Je ne sais pas qui sont mes vrais parents et je n'ai jamais cherché à le savoir. ❖ Je vis à Bellarosa, que je considère comme ma nouvelle famille. ❖ Je suis fasciné par les combattants, par les hommes en général en fait. J'en suis presque jalouse ❖ Un jour je serais créatrice de mode ou artiste peintre.
LIENS: Peter Peakes : lié à lui, il est mon combattant

Parchemin rédigé par Leopoldine C. Odgen, Ven 11 Juil - 22:10
C'est bien normal de faire des erreurs ^^ et tant que je n'ai pas à refaire toute ma fiche cela me va  :hug: 

Normalement ça devrait être bon, j'ai corriger les fautes et les deux petites choses peu probables.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 529
Lettre reçue le : 02/07/2014
Age : 47

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE: Chocogrenouille
PETITES CHOSES A SAVOIR: Professeur d'armement.
LIENS: cf. fiche

Parchemin rédigé par D. Cináed Dawlish, Ven 11 Juil - 23:33

Parfait :inloove: Il faudra juste faire attention à l'orthographe pour les rps  Evidemment, personne n'est irréprochable et on ne demande à aucun membre de l'être mais n'hésite pas à utiliser un correcteur comme BonPatron pour t'aider. En dehors de ça, Léopoldine est un personnage au caractère bien trempé et aux passions la rendant très humaine :exciiiiiiteeeed:

N'oublie pas que tu dois d'abord être répartie avant de pouvoir rp  sperman: 



❝ accio validation !
• bienvenue, bienvenue ! •





Bienvenue à Bellarosa !
Félicitations jeune Sor'cière, te voilà officiellement validée et acceptée dans le monde magique qui est le nôtre ! Ta nouvelle maison t'ouvre grand les bras et t'attend pour faire plus ample connaissance mais, avant, il va falloir remplir quelques paperasses administratives  :kingjoeffrey: 

Déjà, il va falloir passer à la case recensement, histoire qu'on sache si tu as un familier, si tu as un Don et aller signaler que ta petite bouille est rien qu'à toi.

Et voilà, rien de plus à faire, tu vas pouvoir aller courir dans les couloirs juste après ton petit passage au bureau de la secrétaire. Tu as déjà tout fait ? Bravo morray  :gihiii: 

Il ne te manque plus que des liens pour mieux t'intégrer, des rps pour te rendre populaire et pourquoi pas un petit scénario pour agrandir ton cercle privé ?   

Mais si jamais tu es perdue, que t'as absolument rien compris, hésite pas à mpotter Espérance, Hannah, Cináed , Aaron, Anastasia ou encore Eloïse, elles seront ravies de t'aider     


•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Parchemin rédigé par Contenu sponsorisé,
Revenir en haut Aller en bas

Leopoldine C. Odgen - I hate everything

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Leopoldine C. Odgen - I hate everything
» Love me now or hate me forever!
» Sometimes I hate you so much [pv Lysandre]
» [Terminé] You hate me, I know ... [Nathan]
» i hate shonda rhimes, i hate everything. - sweva

 :: Dossiers acceptés-