Points des maisons
FER : 144 points
EMERAUDE : 25 points
RUBIS : 53 points
CRISTAL : 125 points
SAPHIR : 95 points
ENSEIGNANTS : 95 points
PERSONNEL : 25 points
FANTÔMES : 0 points

Voter pour nous



SUJET PRD
SUJET BAZZART
Ethan Fenwick — L'information, c'est le pouvoir.
RSS
RSS



Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

Ethan Fenwick — L'information, c'est le pouvoir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 46
Lettre reçue le : 09/08/2014

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE:
PETITES CHOSES A SAVOIR:
LIENS:

Parchemin rédigé par Ethan Fenwick, Sam 9 Aoû - 23:48




je découvre mon job
ET DANS LES TÉNÈBRES BRILLE UNE LUMIÈRE, UN ESPOIR..
ils ont dit que j'devais l'instruire




Mes parents m'ont baptisés Ethan & j'ai eu la chance de porter leur nom, Fenwick. Mais habituellement, on m'appelle plutôt Ethan. Si vous me collez un surnom, je vous retrouverais. J'suis pas toujours sympa mais j'suis pas sadique non plus (ou du moins pas tout le temps). J'enseigne L'étude de la vie moldue (l'histoire des moldues, si c'est possible ?), c'plutôt barbant et chiant, mais l'avantage c'est que j'suis payé(e). Vous allez devoir me supporter car je suis votre enseignant ! J'donne aussi des cours particuliers, surtout aux jeunes sor'cières.  



MAIS J'AI BEAU DIRE C'EST PLUTÔT COOL D'ETRE UN ERUDIT
même si la barbe ça gratte


Je m'appelle Ethan Fenwick. Je suis né dans le Maine, aux Etats-Unis, le 8 novembre 1959. Mon père est un grand banquier, et un requin de la finance, si bien que la fortune familiale est... Colossale, pour dire les choses comme elles sont. Je suis d'ailleurs au regret de vous apprendre, que la crise de 2008 a été en partie orchestrée par mon père. Croyez bien que j'en suis désolé, parce que je ne suis pas comme lui. Je ne joue pas avec l'argent des gens, ou du moins, ce n'est pas dans quoi j'excelle. Non, non, je joue à un niveau bien différent.

Mais peut-être est-ce trop tôt pour vous en parler. Peut-être pourrais-je commencer par vous dire que j'ai été un élève brillant, ayant obtenu un diplôme en économie aussi bien qu'en psychologie. Deux domaines très différents, en réalité : l'un était voulu par mon père, l'autre est mon choix. Avec ceux-là en poche, je partis pour Londres, pour y être reçu dans la prestigieuse université de Cambridge. Et c'est là que ma carrière improvisée s'est lancée. Officiellement, je repris l'affaire de mon père, qui me garantissait des revenus, tout en laissant plus ou moins la bride à une Administration triée sur le volet, à laquelle je donnais des instructions précises sur la direction générale des choses. Officieusement, j'avais un autre travail, bien plus intéressant.

Tout avait commencé dans cette fraternité de Cambridge, où le but était simplement de récolter des informations honteuses sur les professeurs, les élèves, ou les membres du personnel. Mais nous étions bons à ce jeu. Bons à débusquer les bonnes informations, et à les revendre aux plus offrants. Au départ, ça n'était rien. Rien de rien. Mais brique après brique, peine après peine, travaillant jour et nuit, j'ai constitué un réseau d'information complet, évidemment secret, mais terriblement efficace. Je travaillais au départ exclusivement avec les gouvernements occidentaux, jusqu'à ce que peu à peu, mes clients se diversifient... Et que je me mette à vendre des secrets simplement aux plus offrants. Tout en gardant toujours jalousement gardée ma véritable identité. Chose absolument nécessaire dans ce genre de métiers.

Je fus brièvement à l'Armée durant la guerre du Golfe, mais ça ne dura pas. Et même si j'aime à dire que c'est durant ma période de service que je me suis blessé la jambe, la vérité en est tout autre. Bien que je ne sois pas très sportif, j'apprécie tout particulièrement de jouer au basket-ball —que je découvris pour la première fois à la caserne avec les autres soldats— et malheureusement pour moi, un jour, je fis une mauvaise chute qui m'obligeât à utiliser une canne pendant quelques temps, et, bien que je sois guéri aujourd'hui, je la garde encore. L'Armée fut aussi l'occasion pour moi de trouver un deuxième pêché mignon dans le cigare. Bien que j'en fume rarement, j'en ai une collection particulièrement impressionnante, que je peux me payer grâce à ma fortune.

Arriva le moment où j'eus une femme. Ce qui fut à la fois une amourette, et, par une pression familiale constante, qui voulait, en bonne tradition catholique, que notre nom ne se perde pas dans l'histoire. Etant fils unique, j'étais le seul espoir de mon père de rendre hommage au nom de Fenwick... Ce à quoi je remédiais en donnant naissance à Pandora, celle qui sera mon unique fille.

Pandora... Je reviendrais sur son cas. Et quelque part, je regrette de ne pas avoir été un meilleur père pour elle, laissant le soin de son éducation à ma femme, et à nos domestiques et professeurs particuliers. Si fragile... Du moins elle me semblait ainsi. Elle n'avait que dix-sept ans quand sa mère est morte, et je rappelle très bien cette journée. J'étais rentré spécialement d'Amérique du Sud, où je devais superviser une de mes nombreuses opérations destinées à récolter mes secrets, et j'avais passé la majeure partie du temps au téléphone, pour vérifier qu'ils faisaient tout comme prévu. Je me doutais bien de ce qu'elle devait penser de moi en cet instant. Mais j'étais obligé, dans mon monde, on ne tolère pas l'échec. Et s'il y a bien une chose que j'ai inculqué à ma fille, c'est que l'échec est un mot absent du vocabulaire des Fenwick.

Bien que je n'ai pas eu de très bonnes relations avec elle, il m'est arrivé, à de nombreuses reprises, de l'emmener avec moi dans certains voyages d'affaires, principalement ceux concernant ma multinationale, mon côté avoué, dirons-nous, même si d'autres fois, je l'emmenais lorsque je devais partir en voyage pour mon travail secret. Une fois, il nous avait mené dans la jungle birmane, et pendant que je parlais aux locaux, ma fille démontra ses capacités physiques et mentales hors du communs. Alors que n'importe qui aurait du être écrasés, terrifiés par cette jungle immense, elle faisait preuve d'un calme et d'une assurance qui me rendirent plein de fierté pour elle.

Aussi, je prêtais davantage attention à ses activités sportives, et j'appris qu'elle était vraiment douée, en réalité. Je m'aperçus aussi qu'elle possédait déjà plusieurs titres en sports de combats, tout comme je m'aperçus de la montagne de lettres de ma femme me demandant d'assister à tel ou tel concours. Jusqu'à ce qu'un jour, avant sa mort, bien sûr, elle ne m'informe d'un concours de tir à l'arc véritablement important pour elle. Et ce jour là, je me rendis disponible, annulant une possible collecte d'informations en Corée du Nord, rien que pour la voir tirer. Je crois que ce fut le jour où nous fûmes le plus proche, puisque je passais la journée entière avec elle, l'emmenant au restaurant pour fêter sa victoire... Evidemment, le lendemain j'étais reparti à la traque, mais je n'oubliais pas cette journée passée avec elle.

Et un jour, elle m'annonça qu'elle partait. Trop occupé, j'avais raté son appel, et je ne m'en étais aperçu à vrai dire que quelques jours après coup. Elle avait été contactée par une école que je ne connaissais pas. Evidemment, la première chose que je fis fut de m'enquérir de la réputation de cette école mais personne, et quand je dis personne, c'est que j'avais appelé mes contacts dans toutes les grandes agences de renseignements du monde, ne savait ce qu'elle était, ou ce qu'elle enseignait. Voir même, où la trouver. Cela piqua ma curiosité, évidemment. Fort heureusement, j'avais un atout dans la manche. Je ne suis pas un courtier en informations pour rien, et elle m'avait dit où elle prenait l'avion. A partir de là, je suivis la piste. Et je finis par retrouver sa trace, et à trouver où elle était allée. J'avais gardé toute cette affaire pour moi, mais mes talents de "détective" n'étaient pas émoussés, mais en dépit de tous les moyens engagés, je ne parvins pas à la trouver.

Jusqu'au jour où un hibou vint me trouver. Je cherchais d'abord à le chasser, avant de me rendre compte qu'il ne transportait un message. Méfiant, mais très intrigué, je découvris ainsi que ma fille allait bien, et j'échangeais avec elle quelques mots. Grâce à cela, je me rapprochais du but, de l'endroit où elle se trouvait, bien qu'un sceptique sur ce qu'elle me racontait...

Imaginez alors un instant quelle fut ma surprise lorsque j'appris l'existence d'un tel monde. Ce fut un choc pour moi. Mais aussi, cela éveilla une grande curiosité. Je ne pouvais m'en empêcher. J'étais fier de ma fille, elle qui me semblait si frêle et fragile à sa naissance, maintenant qui serait une soldate, une "Combattante" ! Mais dans le même temps, je me demandais combien de personnes seraient intéressés par de tels secrets, et combien je pourrais en tirer. Nul doute qu'il y avait encore plus que je ne pouvais l'imaginer à l'heure actuelle. Un secret caché pendant si longtemps doit receler son lot de magie...

Alors je m'intéressais de près au développement de ma fille, vins vers elle à de nombreuses reprises. Ce fut très perturbant pour nous deux je crois, mais je parvins à m'approcher suffisamment pour que je sois en mesure de demander un poste de professeur là bas. D'ordinaire, j'aurais envoyé mes hommes récolter les informations, mais cela n'était pas possible, pour des raisons évidentes. Non, c'était à moi de me mouiller les mains, comme au bon vieux temps. D'aller à la rencontre de tous ces secrets attendants d'être découverts, et placés sur le marché. J'éprouvais tout de même un peu de culpabilité à utiliser ma fille de la sorte, d'autant qu'en me rapprochant d'elle, j'avais découvert à quel point je la connaissais si peu... Et à quel point elle était devenue forte et indépendante.

Mais j'allais me rattraper. En lui offrant ce monde, quand j'aurais réussi à m'approprier ses secrets.


———


Je ne me rappelle plus exactement ce qui m'a poussé à venir enseigner ici. Peut-être est-ce pour me rapprocher de ma fille, maintenant qu'elle est entrée dans ce monde véritablement magique. Je n'ai pas abandonné mes activités de courtiers, mais je les délaisse de plus en plus. Et c'est bien la première fois que mon travail prend une place secondaire dans ma vie. Quand je suis arrivé pour devenir professeur, j'ai du passer par des genres de test, et j'en ai conçu des maux de crâne épouvantables pendant quelques jours. A croire que les sorciers peuvent vous transformer en crapaud, mais ne savent pas guérir des choses aussi anodines.

J'ai parfois ces rêves étranges, où j'entends toutes sortes de chuchotement me parler de quelque chose, quelque chose que je devrais faire, mais je ne les comprends pas, et je me réveille en sursaut, passant le reste de la nuit à boire du café ou à fumer un cigare. Je n'ai jamais eu ce genre de problèmes avant, mais peut-être est-ce dû à l'atmosphère de cet endroit. J'ai encore énormément de choses à découvrir, et cela me fait du bien de m'écarter un peu de mon travail qui me rongeait littéralement. Et puis, ça me donne l'occasion de découvrir ma fille, que je connais si peu.

Je n'ai toutefois pas changé au point de devenir gâteux de ma fille. Mais j'ai le souvenir d'avoir voulu me rapprocher d'elle avant de devenir professeur ici, alors je suis mon instinct. Même si je sais que je ne serais jamais le père qu'elle aurait aimé avoir, ou tout simplement le père qu'elle aurait mérité. Mais cela constitue une sorte de retraite pour moi. Peut-être étais-je destiné à devenir professeur, après tout, puisque j'apprécie enseigner l'histoire de la vie "normale" au-dehors. Mais s'il y a bien une chose dont j'ai hâte, c'est de voir la tête de ma fille quand elle me trouvera dans l'équipe enseignante...




J'VOUDRAIS BRILLER COMME UNE ETOILE MAIS J'AI PEUR QU'ON ME
perde de vue si jamais le ciel se voile


S'il y a quelque chose à dire sur mes études, c'est qu'elles ont été longues et couronnées de succès. J'ai décroché deux diplômes à Harvard, en économie et en psychologie, puis un troisième à Cambridge, en Histoire, cette fois-ci. J'aime donc penser que je suis quelqu'un de plutôt cultivé, qui n'aime rien de plus que de reprendre les autres quand ils disent des absurdités sur tel ou tel ouvrage auquel je suis familier. Bon vivant également, appréciant les dîners riches avec des mets soignés, j'apprécie la compagnie d'un bon ouvrage et d'un cigare hors de prix après, pour apprécier encore plus ma digestion.

On ne pourrait pas dire de moi que je suis froid envers les autres, tant que je les apprécie. Sinon, je peux être glacial, et tenter de les rabaisser par tous les moyens à ma portée. Mais de manière générale, je suis très ouvert, parlant volontiers, parfois racontant tant d'anecdotes que les gens finissent par s'endormir. C'était le cas avec ma fille, même si elle ne s'en souvient pas. A sa naissance, je l'emmenais souvent en avion avec moi, lui racontant toutes sortes de petites histoires jusqu'à ce qu'elle s'endorme. Mais je n'ai pas perpétué cette tradition, même si je l'emmenais avec moi souvent. Mais je reviendrais sur elle encore un petit peu plus loin, si vous me le permettez.

Tout d'abord, laissez moi vous parler de ma compagnie principale, celle "avouée" dirons-nous, qui porte le nom de ma famille, la Fenwick Holding. Effectivement, c'est une compagnie sans spécialisation propre, se contentant d'avoir des filiales partout dans le monde, avec des activités allant des compagnies aériennes aux sociétés militaires privées, en passant par la distribution et la production de divers produits, ou les banques et autres marchés financiers.

Mon autre organisation, plus secrète, est très différenciée de la Fenwick. Si tous mes agents étaient dans mon entreprise, il ne faudrait pas longtemps pour qu'on retrouve ma trace, or, je détesterais être un personnage public. J'y reviendrais. Mon chef d'oeuvre donc, simplement appelé Artemis, couvre tout autant le globe. Pour moi, rien ne résiste à l'argent, et il suffit d'en avoir beaucoup pour obtenir ce que l'on veut dans un monde à majorité capitaliste. A part un petit groupe restreint, aucun de mes agents ne connait mon nom, ils reçoivent simplement leurs instructions de "Chimère", mon surnom officiel chez Artemis.

Venons-en au pourquoi d'une identité cachée, de mensonges à ma famille et à mes proches au sujet d'Artemis. En réalité, vous vous doutez probablement du pourquoi. On ne peut pas être un bon courtier en information tout en étant connu de tous. Et je n'aime pas l'idée d'être une figure publique. On m'avait bien proposé, à un moment, de devenir député du Maine, mais j'avais refusé. Pour le monde, je suis Ethen Fenwick, un multimillionnaire ayant décuplé la fortune familiale. Et ça me suffit amplement. J'ai beau être très à l'aise en public, parler aux gens, faire de grands discours et ce qui va avec, je ne veux pas être connu. Ou du moins, qu'on parle trop de moi.

Puisque que ce soit Ethan ou Chimère, qu'on parle de moi est mauvais. Mauvais pour moi, mais surtout, mauvais pour ma fille. Pandora... Je vous avais promis d'y revenir, je me vois obligé d'être pris au mot. Je refuse tout simplement qu'il lui arrive quelque chose par ma faute, que ce soit par mes activités plus ou moins à la limite de la légalité, ou que ce soit des ravisseurs venus demander une rançon au célèbre CEO de Fenwick Holding.

J'ai maintenant environ une tonne d'excuses à vous sortir pour me justifier de ne pas avoir été présent pour elle. Croyez le ou non, mais elles sont toutes plus ou moins vraies, à des degrés différents. Je l'ai toujours vu comme une fille —je devrais dire une femme désormais, mais j'ai encore du mal à me faire à l'idée que tout ce temps s'est déjà écoulé...— fragile, qui devait être protégée. Dire que j'avais confié cette lourde tâche à ma seule femme ne serait pas vrai. Dans l'ombre, deux gardes du corps spécialement entraînés pour être invisible la suivait partout. Sauf lorsqu'elle prit cet avion à Philadelphie, où elle parvint à les semer. Peut-être savait-elle depuis toujours que je lui en avais collé. Peut-être pas. En tous cas, je me vois mal aller lui en parler, ce serait assez embarrassant.

Parce que j'ai beau être un maître de la manipulation, dans le mensonge, et dans les activités illégales dans de nombreux pays, je suis très mal à l'aise aussitôt que l'on viendra me parler de mes sentiments personnels. Et parler avec ma fille de ce genre de sujets est encore pire. J'aime ma fille, quoi qu'on en dise. A ma façon. Parfois, je me disais simplement qu'elle avait le droit de faire ce qu'elle voulait, contrairement à moi, forcé de reprendre l'entreprise de mon père. D'autres fois, je voulais simplement qu'elle ait une vie normale, persuadé —et je le suis encore, d'ailleurs— qu'elle ne voudrait plus jamais entendre parler de moi si je lui annonçais que la raison pour laquelle nous avions toujours plus d'argent, c'était que je vendais des secrets gouvernementaux, parfois à des organisations terroristes.

Alors, mêler ma fille à tout cela ? C'est hors de question. Elle suit sa propre voie désormais, et je ne peux —tout comme je ne veux— pas l'en empêcher. Ce que j'aimerais le plus au monde serait de me rapprocher d'elle, mais j'ai l'impression parfois que trop d'eau a coulé. Et qu'un retour en arrière est, comme toujours, impossible, encore moins pour les Fenwick, qui vont de l'avant, sans cesse et sans répit.




j'suis derrière l'écran


YOPLA(BOUM) ; moi c'est Vaea ou BlueVaea ou tout simplement Etienne ; j'ai 19 HIVERS & un cerveau (très) ramoli en plus. J'ai aussi unfaible pour le contexte génial du forum, notamment ce croisement fort bien réalisé, & attention, j'ai même une petite remarque, concernant le fond du forum qui fait qu'on ne distingue pas très bien le nom des membres (notamment sur la CB). En fait, j'ai suivi les ronronnements d'un chat sur le forum. J'le connaissais par ce même Matou qui avait appelé à l'aide à forts coups de miaulements sur PRD. Oh et puis j'vous aime fort, la preuve j'ai fais l'élève (même si j'suis prof..) sage j'ai lu le règlement, et même que le code est tel qu'il n'y en a pas.


(c) MEI SUR APPLE SPRING

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 831
Lettre reçue le : 18/04/2014
Age : 22
Localisation : Quelque part dans le château

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE: vide
PETITES CHOSES A SAVOIR: Catholique pratiquante quand ses traditions reprennent le dessus ✻ pense constamment à sa famille qui lui manque énormément ✻ couve une haine dévorante contre a peu près tout le monde ✻ déteste le monde et ses promesses horribles ✻ ne crois personne et surtout pas elle-même ✻ espère secrètement retrouver son frère ✻ n'a jamais oublié son premier amour ✻ est toujours vierge mais le garde au fond d'elle même ✻ a une dépendance secrète ✻ a énormément de mal à se faire des amis ✻ est terriblement timide ✻ cache un caractère fougueux et sans pudeur
LIENS:

Parchemin rédigé par Espérance Dilys, Dim 10 Aoû - 8:54

Bienvenue parmi nous padawan bien qu'on se soit déjà croisés  :bg: 
J'adore l'histoire d'Ethan, c'est génial, notre premier enseignant moldu ensor'celé  :exciiiiiiteeeed: 
Si jamais tu as des questions, les boîtes MP du staff sont grandes ouvertes alors n'hésite surtout pas !

Bon courage pour la fin de ta fiche !
ps : pour les couleurs des membres de la CB en fait c'est pas le fond le problème mais les couleurs des groupes   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 152
Lettre reçue le : 04/08/2014
Age : 35
Localisation : A la foutue recherche des hippogriffes...

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE: Jeu complet de Bavboules, 10g de poudre à vomir, 1 plume à papote, 2 chocogrenouilles, 1 théière ensorcelée qui me donne infiniment du thé bien chaud.
PETITES CHOSES A SAVOIR: Sévère, strict et pointilleux quant à la scolarité des combattants et envers les sor'cières lorsqu'elles se mettent en danger. Taquin et blagueur avec les personnes qu'il souhaite mettre à l'aise. Surprotège la maison Saphir mais protège toutes les sor'cières en attendant sa Liaison.
LIENS: Il vaudrait mieux aller voir dans ma fiche de liens :p

Parchemin rédigé par A. Grigori Shelgan, Dim 10 Aoû - 9:15
《 Pandora... Je reviendrai sur son cas. 》  
Cette phrase m'a fait hurler de rire xD
Bienvenue officiellement Grand'Pa', j'aimerais te souhaiter bonne chance pour ta fiche mais tu as l'air de te débrouiller  :clap:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 85
Lettre reçue le : 09/08/2014
Age : 26
Localisation : Dans la salle d'entraînement

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE:
PETITES CHOSES A SAVOIR:
LIENS:

Parchemin rédigé par Pandora Fenwick, Dim 10 Aoû - 9:22
Miaou !

Je suis ravie de constater que tu as bien avancé, je vais caler mon histoire par rapport à ça et tu pourras finir la tienne ! *_*

Ce serait un peu bizarre de te souhaiter la bienvenue, alors je me contente de te dire bon courage pour ta ficheuuuh ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Parchemin rédigé par Invité, Dim 10 Aoû - 9:46
BIIEEENNNVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU !

Un autre prof' trop bien  :youhou: 

Au plaisir de te croiser dans les couloirs,collègue :D

Ps : j'adore ton prénom   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 218
Lettre reçue le : 10/07/2014
Age : 23
Localisation : Dans sa tour d'ivoire en train de dessiner !

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE:
PETITES CHOSES A SAVOIR: ❖ Mon vrai nom est Delanay. ❖ J'ai choisit de m'appeler Odgen ❖ Je ne sais pas qui sont mes vrais parents et je n'ai jamais cherché à le savoir. ❖ Je vis à Bellarosa, que je considère comme ma nouvelle famille. ❖ Je suis fasciné par les combattants, par les hommes en général en fait. J'en suis presque jalouse ❖ Un jour je serais créatrice de mode ou artiste peintre.
LIENS: Peter Peakes : lié à lui, il est mon combattant

Parchemin rédigé par Leopoldine C. Odgen, Dim 10 Aoû - 10:35
Bienvenue parmi nous   :exciiiiiiteeeed: 
bon courage pour ta fiche  :yeaaah:  et à plus tard en rp ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 46
Lettre reçue le : 09/08/2014

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE:
PETITES CHOSES A SAVOIR:
LIENS:

Parchemin rédigé par Ethan Fenwick, Dim 10 Aoû - 14:05
Merci à tous ! :D

Il faudra qu'on s'fasse un lien entre profs \o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 831
Lettre reçue le : 18/04/2014
Age : 22
Localisation : Quelque part dans le château

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE: vide
PETITES CHOSES A SAVOIR: Catholique pratiquante quand ses traditions reprennent le dessus ✻ pense constamment à sa famille qui lui manque énormément ✻ couve une haine dévorante contre a peu près tout le monde ✻ déteste le monde et ses promesses horribles ✻ ne crois personne et surtout pas elle-même ✻ espère secrètement retrouver son frère ✻ n'a jamais oublié son premier amour ✻ est toujours vierge mais le garde au fond d'elle même ✻ a une dépendance secrète ✻ a énormément de mal à se faire des amis ✻ est terriblement timide ✻ cache un caractère fougueux et sans pudeur
LIENS:

Parchemin rédigé par Espérance Dilys, Dim 10 Aoû - 14:40

Pour moi c'est tout bon, je laisse le soin au staff qui gère les enseignants de valider ta fiche  :luv: 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 529
Lettre reçue le : 02/07/2014
Age : 47

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE: Chocogrenouille
PETITES CHOSES A SAVOIR: Professeur d'armement.
LIENS: cf. fiche

Parchemin rédigé par D. Cináed Dawlish, Dim 10 Aoû - 14:55

Bienvenue parmi nous :plooooop!: 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DIRECTRICE D'EMERAUDE
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 4
Lettre reçue le : 16/02/2014

Parchemin rédigé par Rathoriel, Dim 10 Aoû - 15:00

Ouuuh le papa de Pandora :exciiiiiiteeeed: Comme Espérance, je n'ai rien à redire sur ta fiche alors passons tout de suite aux choses sérieuses :


❝ accio validation !
• bienvenue, bienvenue ! •





Bienvenue à Bellarosa !
Félicitations jeune padawan, te voilà officiellement validé et accepté dans le monde magique qui est le nôtre ! Ta nouvelle vie t'ouvre grand les bras et t'attend pour faire plus ample connaissance mais, avant, il va falloir remplir quelques paperasses administratives  :kingjoeffrey: 

Déjà, il va falloir passer à la case recensement, histoire qu'on sache si tu as un familier (recense le ici), si tu as un Don et aller signaler que ta petite bouille est rien qu'à toi.

Et voilà, rien de plus à faire, tu vas pouvoir aller courir dans les couloirs juste après ton petit passage au bureau de la secrétaire. Tu as déjà tout fait ? Bravo morray  :gihiii: 

Il ne te manque plus que des liens pour mieux t'intégrer, des rps pour te rendre populaire et, pourquoi pas un petit scénario pour agrandir ton cercle privé ?   

Mais si jamais tu es perdu, que t'as absolument rien compris, hésite pas à mpotter Espérance, Hannah, Cináed , Aaron, Anastasia ou encore Eloïse, elles seront ravies de t'aider     

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 99
Lettre reçue le : 19/07/2014
Localisation : Au château

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE: une chocogrenouille, un paquet de dragées surprises.
PETITES CHOSES A SAVOIR: Prof' de Sor'tilèges
LIENS: Cf fiche

Parchemin rédigé par Rowena Levsky, Dim 17 Aoû - 13:55
Bienvenue parmi nous collègue !! 
Super fiche et avatar !!  :roule: 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Parchemin rédigé par Contenu sponsorisé,
Revenir en haut Aller en bas

Ethan Fenwick — L'information, c'est le pouvoir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ethan Fenwick — L'information, c'est le pouvoir.
» Serons-nous des exclus de la Société de l'Information ?
» NOTE D’INFORMATION Chef de Mission et Porte-parole pour l’OIF au GABON L
» Information journalistique ou propagande éléctorale?
» information sur haiti

 :: Dossiers acceptés-