Points des maisons
FER : 144 points
EMERAUDE : 25 points
RUBIS : 53 points
CRISTAL : 125 points
SAPHIR : 95 points
ENSEIGNANTS : 95 points
PERSONNEL : 25 points
FANTÔMES : 0 points

Voter pour nous



SUJET PRD
SUJET BAZZART
Originaire d'un monde gris ✭ Ruth Hopkins
RSS
RSS




Originaire d'un monde gris ✭ Ruth Hopkins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 25
Lettre reçue le : 01/11/2014

Parchemin rédigé par Ruth A. Hopkins, Dim 2 Nov - 0:48




je découvre mon don
ET DANS LES TÉNÈBRES BRILLE UNE LUMIÈRE, UN ESPOIR...
ils ont dit que j'étais une sor'cière




Mes parents m'ont baptisés Ruth, Athenais & j'ai eu la chance de porter leur nom, Hopkins. Mais habituellement, on m'appelle plutôt tout simplement Ruth, c'est déjà bien assez court J'ai eu mes premières règles à l'âge de 12 ans et maintenant j'en ai 13. Ce fameux jour j'ai découvert que je n'étais pas celle que je croyais, que je possédais un don, fabuleux mais tellement terrifiant. On m'a dit que j'étais une Sor'cière. Mais moi j'vous dit que je plutôt Très imaginative, sensible, craintive, drôle, douée, maligne, ordonnée, distraite, lunatique, maniéré, impulsive, complexé, réservée. J'suis juste humaine, rien de plus. Mon familier est un lémurien maki du nom de Halbert.



MAIS J'AI BEAU DIRE Y A DES TRUCS BIZARRES QUI SE SONT PASSÉS,
j'crois devenir folle.



"Enlevé ses deux chaussures... mais ne pas toucher aux chaussettes''

Ruth Hopkins est née il y a exactement 102 ans et 3 mois. Au moins. Peut-être un peu plus, elle a commencé à perdre le compte l'hors de son 13ème anniversaire. Qu'importent les années qui passent, quand on est incapable de profiter de l'instant présent, après tout. Elle aurait pu naître menuisière, artiste de cirque, ou même grand-mère, passé son temps à courir les champs ou plus vraisemblablement jouer aux poupées, grandir, grandir, toujours plus... Naître vielle aurait pu être intéressant. Elle aurait beaucoup aimé passer sa journée à faire des gâteaux et tricoter devant la fenêtre. Cliché? Non, pas de son point de vue. Pour elle, rien n'est plus excitant que l'imprévu, toutes ces petites choses qui nous tombent dessus sans prévenir, qui nous acculent, sans possibilités de retour en arrière... Le genre de chose terrifiant le commun des mortels faisant preuve de trop de rationalité. Ruth est une jeune fille qui, depuis toujours n'a absolument aucune notion de rationalité. Juste avancé, droit devant, le plus fermement possible pour éviter de trébucher trop souvent; voilà son credo, sa façon de voir la vie.

''étiré sa colonne vertébrale de bas en haut, puis de gauche à droite...''

Élevé dans une grande maison grise, parmi une famille tout aussi grise, sans aucun frère ou sœur pour l'aider à occuper ses journées, la petite Ruth apprit à se servir de son imagination... A un degré frôlant souvent la folie. Au grand désespoir de ses parents, la jeune fille n'extériorisant pas assez ses sentiments et émotions, celle-ci ne commença à parler qu'à l'age tardif de 6 ans.  Préoccupé par la santé mentale de leur unique fille, persuadé d'avoir engendré une déficiente, un rebut de la société, Théodore et Aimée Hopkins cachèrent le plus souvent possible Ruth de la vue du monde entier. Oh, ils ne cessèrent de l'aimer, bien au contraire; mais toujours subsistait ce dégoût dissimulé bon gré mal gré derrière un sourire et des paroles abrutissantes. Dissimulé derrière des murmures, à la merci de son monde aux couleurs arc-en-ciel présentant tant de tentations, la petite poupée blonde perdit peu à peu la notion beaucoup trop vague à ses yeux, de réalité...

''Attaché la partie droite des cheveux, laissé la gauche au bon gré du vent...''

  Jusqu'à l'age fors peu avancé de 8 ans, l'enfant ne mangea que pour faire plaisir à Chopin, le tortueux lézard ayant élu domicile dans la salle à mangé, et ne se coucha que pour avoir l'occasion de se réveiller dans la nuit pour se glisser sous son lit, en compagnie de Berlioz, le grizzli manchot. Elle n'allait pas à l'école, mais lisait couramment tout ce qui pouvait bien lui passer sous la main, du livre de conte à l'essai de physique que Théodore avait laissé traîner dans un coin... Tout en refusant catégoriquement d'emmagasiner les informations que lui délivrait Aimée quand celle-ci s'essayait à lui faire cours. Rejet sans aucun doute du à leur relation basé sur l'ignorance coutumière de l'existence de l'autre... Bien que relativement proche de son paternel, grisée par le savoir que lui faisait partager celui-ci à la moindre occasion, Ruth ne pouvait se résoudre à appeler Aimée ''maman''.

''se défaire de ses attaches, s'élancer, et courir... courir... ''

A 10 ans, lors d'une visite médicale des plus banales, Ruth eut affaire pour la première fois de sa vie à une psychiatre: une grande dame sèche, aux cheveux filandreux et aux yeux calculateurs. Les yeux, surtout, marquèrent énormément la petite fille; nul trace de compassion mensongère, d'amabilité faussée, ou d'une ombre de dégoût... Juste une franchise implacable. Peu habitué à ce genre de comportement, ayant l'habitude de toujours faire face aux faux-semblants de sa mère et à l'altitude non moins froide de son père, Ruth trouva contre toute attente une présence rafraîchissante en la compagnie de cette femme stricte. En cinq séances d'une heure chacune, elles ne se parlèrent pas, contentant de s'observer, de s'apprivoiser, de se comprendre. Puis, la petite blonde se décida à accorder sa confiance à cet être qui, pour une fois, ne la pressait pas à faire les choses. Elle commença à jouer. A cette étrangère, elle lui montra toute l'étendue de son monde personnel, de la moindre pierre recouverte de mousse bleue grotesque, au pied du géant coincé derrière l'étagère dans un coin de la pièce, en passant par les fées nichant dans ses cheveux raides. Et l'adulte écouta, regarda et, à son tour, joua avec la petite fille.
Oh, Ruth n'était pas dupe; elle savait parfaitement bien qu'en agissant ainsi, le monde abritant son corps changerait radicalement... Dès qu'elle quitterait cette pièce, quand elle détournera le regard de la femme sèche, tout risquait de basculer. Elle n'en avait rien à faire. Car personne, absolument personne, ne pouvait enlever les couleurs parsemant son esprit.

''Se prendre les pieds dans du lierre, pour la première fois''

Ce jour là, Ruth fut diagnostiquée comme étant atteinte d'une forme moindre d'autisme, allié à un comportement intellectuel des plus précoces. Quand on le lui annonça, la petite fille se contenta de sourire et, prenant une fois encore ses proches au dépourvu, elle demanda le plus naturellement du monde:
''C'est si mal d’être différente?''
Personne ne lui répondit, tous évitèrent son regard et pourtant, face aux visages gris de ses parents, Ruth devina très clairement la réponse à sa question.
Oui. C'est définitivement mal d’être différente.

''se relever, faire un pas de boogie-woogie et continué son chemin, toujours tout droit''

Tout aussi furtivement qu'une étoile filante, deux longues années passèrent, entrecoupées de crises de colère de Aimée et de l'indifférence croissante de Ruth vis-à-vis du monde l'entourant. A 12 ans, la fillette avait depuis longtemps compris qu'il n'y avait pour elle pas d'échappatoire à cette société étriquée, ou l'imaginaire n'avait de toute évidence pas sa place. Mais, loin de s'en sentir déprimé, la petite blonde sentait au plus profond de son être que, si ce monde grisâtre ne l'acceptait pas, il y avait forcément un endroit, un lieu surprenant, inimaginable, qui n’attendait qu'elle.
Aussi ne fut-elle pas le moins du monde surprise lorsque, un matin d'hiver en apparence comme les autres, la jeune fille se réveilla avec une douleur cuisante dans la main, et les cuisses tachées de sang. Elle resta un long moment à observer.
Elle n'en parla à personne. Ni à sa mère, ni à son père, ni même à Chopin. Elle se nettoya toute seule, jeta ses draps souillés et mit un unique gant pour dissimuler sa main, désireuse de préserver son secret.

''Arrivé au bord de la falaise, détendre ses ailes... Crier''

Quand le grand monsieur à l'air dure vint la voir la première fois, ses parents n'étaient pas présents à la maison. Ruth ne s'en formalisa pas. En bonne hôte, elle prépara du thé, vaillant à bien verser la dizaine de sucre indispensable à un breuvage digne de ce nom. Eragon ne lui posa pas la moindre question. Il parla, elle écouta. Et quand, à la fin de son récit, la jeune fille aux allures un peu folles éclata d'un rire aussi aérien que merveilleux, il ne put s’empêcher de sourire.
Il ne but pas son thé.  

''Voici la recette pour apprendre à voler.''










J'VOUDRAIS BRILLER COMME UNE ETOILE MAIS J'AI PEUR QU'ON ME
perde de vue si jamais le ciel se voile



''Ruth, ma chérie...
T'écrire cette lettre n'est pas la chose la plus facile qu'il m'a été donné de faire. Mais voilà une année que tu as quitté la maison et me voilà rendu à un point ou les remises en question sont de rigueurs. Je ne doute absolument pas que tu sauras comprendre les mots que je ne puis dire, ceux à jamais dissimulé derrière des phrases un peu trop surfaites... Tu as toujours été si intelligente. Trop pour ton propre bien, peut-être.
Quand je t'ai tenu dans mes bras pour la première fois, j'ai tout de suite su que tu étais différente des autres... Tu n'as pas pleuré, pas poussé le moindre cri. Les médecins doutaient déjà de ta santé. Mais tu m'as regardé droit dans les yeux, moi, et déjà à cette époque tu semblais me dire ''je suis différente. Accepte-moi''.
Tu ne m'as jamais laissé le choix, je pense. Tu as imposé ta manière d’être si particulière à moi et à ton père, sans nous laisser le temps de t'accepter.
...Non. Excuse moi. J'essaye encore une fois de rejeter la faute sur toi, sur ta personnalité, alors que tous les problèmes qui ont touché notre famille n'étaient que de mon dû. Le monde que tu t'étais inventé, qui me semblait si loin de porté... Tu as réussi à le rejoindre, maintenant, n'est-ce pas? D'une certaine manière, je t'envie tellement, ma fille. Tu es si courageuse tu n'as jamais tenu compte de ce que les autres pouvaient bien penser de toi, tu as respecté des idéaux, et peu importe si cela te blessait. Parce-que tu étais blessé par notre comportement, je le sais, je porte le poids de mes péchés tous les jours depuis un an.
Je ne te demande pardon, je sais que jamais tu ne me l'accorderas jamais. C'est sans doute ce qui ta part de cruauté... Je sais que tu as trouvé ta place, là-bas, dans cette école si particulière... Je sais que tu y est heureuse et rien n'importe plus pour moi, et pour ton père.
Passe nous voir de temps à temps, on ne sait jamais ce que la vie nous réserve.

Je t'aime.


Aimée, ta mère. ''
 




j'suis derrière l'écran


YOPLA ; moi c'est Hina ou Hannah ou tout simplement Romane ; j'ai 18 PRINTEMPS & un cerveau ramoli en plus. J'ai aussi un autre compte sur le fow   , & attention, j'ai même complètement craqué pour oser faire un DC, j'avoue  :diablotin:   En fait je suis administratrice sur le forum. J'le connaissais depuis longtemps. Oh et puis j'vous aime fort, la preuve j'ai fais l'élève sage j'ai lu le règlement, Il n'y en a pas!♥️


(c) MEI SUR APPLE SPRING

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 831
Lettre reçue le : 18/04/2014
Age : 22
Localisation : Quelque part dans le château

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE: vide
PETITES CHOSES A SAVOIR: Catholique pratiquante quand ses traditions reprennent le dessus ✻ pense constamment à sa famille qui lui manque énormément ✻ couve une haine dévorante contre a peu près tout le monde ✻ déteste le monde et ses promesses horribles ✻ ne crois personne et surtout pas elle-même ✻ espère secrètement retrouver son frère ✻ n'a jamais oublié son premier amour ✻ est toujours vierge mais le garde au fond d'elle même ✻ a une dépendance secrète ✻ a énormément de mal à se faire des amis ✻ est terriblement timide ✻ cache un caractère fougueux et sans pudeur
LIENS:

Parchemin rédigé par Espérance Dilys, Dim 2 Nov - 7:20
Owi tu as craqué
Rebienvenue chez toi ma belle ! Bon courage pour cette petite fiche, j'ai hâte de la lire
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 25
Lettre reçue le : 01/11/2014

Parchemin rédigé par Ruth A. Hopkins, Dim 2 Nov - 12:18
Oui, j'ai craqué... C'est mal, mais tant pis What a Face
Merci :luv:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 99
Lettre reçue le : 19/07/2014
Localisation : Au château

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE: une chocogrenouille, un paquet de dragées surprises.
PETITES CHOSES A SAVOIR: Prof' de Sor'tilèges
LIENS: Cf fiche

Parchemin rédigé par Rowena Levsky, Dim 2 Nov - 13:00
Rebienvenue :D :luv:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 25
Lettre reçue le : 01/11/2014

Parchemin rédigé par Ruth A. Hopkins, Dim 2 Nov - 13:18
Merci Rowi'! :luv:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 529
Lettre reçue le : 02/07/2014
Age : 47

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE: Chocogrenouille
PETITES CHOSES A SAVOIR: Professeur d'armement.
LIENS: cf. fiche

Parchemin rédigé par D. Cináed Dawlish, Dim 2 Nov - 16:04

HIIIINAAAAA :exciiiiiiteeeed:

Quel DC prometteur Elle est trop mignonne cette gosse et j'admire les gens qui tentent des persos très jeunes Et un lémurien, quoi :clap: Tu me vends du rêve, en fait :hehe:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 25
Lettre reçue le : 01/11/2014

Parchemin rédigé par Ruth A. Hopkins, Lun 17 Nov - 20:40
Héhé merci Sam! :luv:
Je m'excuse pour le retard dans l'avancée de ma fiche, mais maintenant que je suis totalement dispo je devrais vite la finir! :blush:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 831
Lettre reçue le : 18/04/2014
Age : 22
Localisation : Quelque part dans le château

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE: vide
PETITES CHOSES A SAVOIR: Catholique pratiquante quand ses traditions reprennent le dessus ✻ pense constamment à sa famille qui lui manque énormément ✻ couve une haine dévorante contre a peu près tout le monde ✻ déteste le monde et ses promesses horribles ✻ ne crois personne et surtout pas elle-même ✻ espère secrètement retrouver son frère ✻ n'a jamais oublié son premier amour ✻ est toujours vierge mais le garde au fond d'elle même ✻ a une dépendance secrète ✻ a énormément de mal à se faire des amis ✻ est terriblement timide ✻ cache un caractère fougueux et sans pudeur
LIENS:

Parchemin rédigé par Espérance Dilys, Dim 30 Nov - 13:09

Et voilà ta jolie couleur I love you
En espérant que ta maison te plaît, ta fiche est sublime, c'est un petit personnage hors du commun que j'ai hâte de voir évoluer
Bon jeu parmi nous ma belle :luv:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Parchemin rédigé par Contenu sponsorisé,
Revenir en haut Aller en bas

Originaire d'un monde gris ✭ Ruth Hopkins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» la plus grande fleur du monde
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés

 :: Dossiers acceptés-