Points des maisons
FER : 144 points
EMERAUDE : 25 points
RUBIS : 53 points
CRISTAL : 125 points
SAPHIR : 95 points
ENSEIGNANTS : 95 points
PERSONNEL : 25 points
FANTÔMES : 0 points

Voter pour nous



SUJET PRD
SUJET BAZZART
Fil rouge
RSS
RSS




Fil rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
DIRECTEUR
Voir le profil de l'utilisateur

Hiboux envoyés : 235
Lettre reçue le : 18/01/2014
Localisation : Quelque part dans le château

DOSSIER SCOLAIRE
INVENTAIRE: Vide
PETITES CHOSES A SAVOIR:
LIENS:

Parchemin rédigé par Elris, Dim 6 Avr - 17:33


❝ ET QUELQUE PART DANS L'UNIVERS, UN COEUR SE BRISE
• parce qu'on ne sait jamais ce qu'il adviendra demain •





"Je veux m'en aller d'ici, partir loin. Viens avec moi." La jeune fille se jeta dans les bras du jeune homme qui se trouvait devant elle. Il n'esquissa pas le moindre geste. Aucun. Il ne la prit même pas dans ses bras. Elle recula. "Tu ne m'aimes pas ?" Lui demanda-t-elle. Il sourit d'un air triste, caressa sa joue et lui répondit avec la plus grande sincérité :"Si, de tout mon cœur, mais nous ne pouvons pas. Tant que tu n'as pas Choisi. Après, nous pourrons être ensemble, en attendant c'est trop dangereux et tu le sais. Qui plus est, semer Dylan n'est pas une très bonne idée." Dylan était le combattant de deux ans son aîné qui lui avait été Désigné. Ils étaient Liés à vie maintenant. Mais elle ne voulait pas de lui. Elle voulait Tomas, son petit ami depuis maintenant quelques mois, à ses côtés, pour toujours, dans la paix comme dans le danger. Mais il venait de la rejeter. La jeune fille, prise dans le filet de ses sentiments, essaya de s'en sortir, mais accentués par son don, elle commença à perdre pied dans sa tristesse, puis dans sa colère. Il ne pouvait pas la rejeter. Il n'avait pas le droit. Elle serra les poings, s'éloigna de deux pas en arrière. Sa main droite, argentée, flamboya. "Alors comme ça tu ne veux pas de moi ? - Je n'ai pas dit ça.. Je.. - Tais toi !" S'écria-t-elle. "Maudites règles, maudite école, maudite magie !" Le déclic se fit dans son esprit. Alors qu'elle relevait la tête, les yeux, autrefois bleus de la jeune femme, brillaient dorénavant d'un or scintillant. Elle avait Choisi. Elle était Ténèbres. Sa main droite prit une teinte argentée foncée. C'était fini pour elle, sa vie serait à jamais mauvaise. Elle écarta les doigts, toucha le torse de l'homme qu'elle aimait et l'envoya valser dans les airs, d'une simple volonté mentale. Puis elle s'enfuit.

Courant dans les couloirs de l'école, les larmes dévalant ses joues rebondies, Cynthia fuyait celle qu'elle était devenue, celle qu'elle avait toujours été sans le savoir. Elle courait, loin de cette école, loin de cette magie maudite et de ses conséquences. Elle courait sans regarder devant elle. Et sans le voir, une porte s'ouvrit. Elle se retrouva dans une grande salle, vide. Assise par terre, les genoux repliés contre sa poitrine, elle se balançait d'avant en arrière. Répétant sans cesse dans sa tête qu'elle voudrait être ailleurs, dans un autre monde, là où elle pourrait faire ce qu'elle voulait, sans avoir à en payer les conséquences. Elle voulait partir, tout de suite et très loin. Dans un autre monde.

Un craquement sourd se fit entendre. Un tremblement de terre fit frémir le château. Puis une déchirure résonna dans la pièce entière. Une Faille venait d'être ouverte. Par la simple volonté d'une élève, aux prises de sentiments beaucoup trop violents pour elle. Cynthia se leva. Partir.
Elle fit deux pas en avant, jeta un rapide coup d'oeil derrière elle et prit sa décision : jamais elle ne remettrait les pieds ici. Mais avant de partir, elle décida de rendre la Faille éternelle. D'autres élèves avaient le droit de choisir entre rester ou partir. Sans savoir comment, elle rendit la Faille infaillible et indestructible. Personne ne pourrait la refermer. Le château s'ébranla alors qu'elle passait au travers du portail. Une seconde plus tard, elle n'était plus là. Partie dans un autre monde, là où personne ne pourrait aller la chercher, car il n'y avait pas de retour possible lorsque l'on passait à travers une Faille.


Ils déboulèrent en catastrophe dans la pièce : le directeur et son dragon, accompagnés des dirigeantes des maisons et de leurs dragonnes avec le Chef des Combattants et sa dragonne, accompagnés des deux jeunes garçons qui tenaient à Cynthia. La catastrophe se peignit sur le visage de tous. Dylan tomba à genoux. "J'ai échoué ", s'écria-t-il. Il pleura. Il venait de perdre sa protégée. Dans sa main gauche, là où se trouvait avant une rose argentée, se trouvait maintenant une rose fanée, légèrement argentée. Une douleur insupportable remonta dans tout son être, sous le coup de celle-ci, il tomba dans le coma. Tomas se précipita à son chevet, pleurant à chaudes larmes son ami et sa petite amie, perdus. Eragon posa son regard sur la déchirure présente dans l'air, Saphira se concerta avec les autres dragons, les sor'cières et le directeur arrivèrent alors tous à la même conclusions que les dragons : la Faille ne pouvait être détruite, ni refermée. Pire encore, Tintallë, experte en magie, affirma qu'on pouvait traverser cette Faille dans les deux sens. Ainsi, on pouvait quitter le château, mais pire encore, on pouvait désormais y entrer. Et il n'y avait aucun moyen de l'en empêcher. Wirloth rugit de colère. Ses élèves étaient en danger, en danger de mort et il ne pouvait absolument rien faire.


•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas

Fil rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Carton rouge...
» Bouge ton boule, c'est pour moi qu'on déroule le tapis rouge... >>Libre
» Les rouge vs les bleu :Un jeune est assassiné à Montréal.

 ::  :: Contexte-